galerie


galerie

galerie [ galri ] n. f.
• 1316; it. galleria, lat. médiév. galeria
1Lieu de passage ou de promenade, couvert, beaucoup plus long que large, ménagé à l'extérieur ou à l'intérieur d'un édifice ou d'une salle. Galerie autour d'un bâtiment. péristyle. Galerie vitrée. véranda. Galerie ouverte, cintrée, voûtée, à arcades. portique. Les galeries du Palais-Royal. arcade.
♢ GALERIE MARCHANDE : galerie bordée de boutiques, notamment dans un centre commercial. — Au plur. Nom de grands magasins. Les Galeries Lafayette.
Galerie intérieure d'un appartement. corridor, couloir, vestibule. La galerie des Glaces du château de Versailles.
2Spécialt Salle où sont réunies des collections. Grande galerie du Louvre. Par ext. Magasin où sont exposés des objets d'art en vue de la vente. Galerie d'art, de peinture ( galeriste) . Exposer dans une galerie.
Par méton. Collection d'objets d'art ou de science dans un musée. Les galeries du Muséum.
3(d'ab. au jeu de paume) Emplacement réservé aux spectateurs; les spectateurs eux-mêmes.
Par ext. Le monde, l'opinion. auditoire, public, spectateur, témoin. Parler, poser pour la galerie. Il fait cela pour amuser, épater la galerie.
Dans un théâtre, Balcon à encorbellement, à plusieurs rangs de spectateurs. Premières, secondes galeries. paradis, poulailler. Galerie d'une église. jubé, tribune.
4Cadre métallique fixé sur le toit d'une voiture et qui sert de porte-bagages. Fixer des skis sur une galerie.
Devant de foyer d'une cheminée.
Rebord métallique couronnant un meuble. « Une table de chevet, ceinturée sur trois faces d'une galerie de cuivre ajourée » (Perec).
5Passage souterrain ou couvert, pratiqué par l'assiégeant pour s'approcher d'une place. 2. sape.
Passage souterrain permettant l'exploitation d'une mine. Galerie d'épuisement, de recette, d'aération ( aérage) , de roulage. Boisage d'une galerie.
Passage souterrain. boyau, tunnel. Galeries dans une cave, un égout. Galeries d'une nécropole. catacombe.
Petit chemin souterrain creusé par divers animaux (rongeurs, insectivores). Galeries de taupe, de mulot. Réseau de galeries d'une termitière.

galerie nom féminin (italien galleria, du bas latin galeria) Large passage intérieur ou extérieur (mais couvert) à un édifice, à usage de communication ou de dégagement. Voie piétonne couverte, sur laquelle s'ouvrent des boutiques (galerie marchande ou commerciale). Local d'exposition où se fait le commerce de tableaux ou d'objets d'art ; raison sociale attachée à ce lieu : Galerie d'art. Collection d'œuvres ou d'objets d'art, en particulier exposés les uns à côté des autres : Une belle galerie de tableaux. Ensemble de personnes présentes à un jeu, à une compétition : Applaudissement de la galerie. Ensemble des personnes présentes et susceptibles de porter un jugement ; assistance, public : Amuser la galerie. Toute voie de communication souterraine horizontale ou faiblement inclinée dans les mines, les égouts, les caves, etc. Structure métallique posée sur le toit d'une voiture et servant à arrimer des bagages. Architecture Salle d'apparat de plan allongé. Au Moyen Âge, sorte de passage (souvent étroit), de coursière couverte. (Exemple : galerie de triforium.) Arts décoratifs Petite balustrade métallique en haut de certains meubles, de marquises, de serres. Bande de métal qu'on place devant une cheminée, entre les chenets. Eaux et assainissement Ouvrage souterrain où l'on place les tuyaux de distribution d'eau. Militaire Communication souterraine utilisée dans le génie de mines ou reliant les organes d'un ouvrage fortifié. Sports En spéléologie, couloir exondé de dimensions et de pentes diverses. Théâtre Partie la plus voisine des combles, dans les anciens théâtres. Étage situé au-dessus des loges et des fauteuils de balcon. Zoologie Couloir de circulation creusé dans le sol par un animal. ● galerie (expressions) nom féminin (italien galleria, du bas latin galeria) Galerie marchande, synonyme de mail. Pour la galerie, pour faire illusion, pour se faire valoir aux yeux des autres, d'une manière plus spectaculaire qu'efficace. Galerie couverte, galerie paravalanche, passage protégé contre les chutes de pierres ou de neige. ● galerie (synonymes) nom féminin (italien galleria, du bas latin galeria) Large passage intérieur ou extérieur (mais couvert) à un édifice...
Synonymes :
- péristyle
Ensemble de personnes présentes à un jeu, à une compétition
Synonymes :
- spectateurs
Toute voie de communication souterraine horizontale ou faiblement inclinée dans...
Synonymes :
Militaire. Communication souterraine utilisée dans le génie de mines ou reliant...
Synonymes :
Théâtre. Partie la plus voisine des combles, dans les anciens théâtres.
Synonymes :
- paradis (familier)
- poulailler (familier)
Galerie marchande
Synonymes :

galerie
n. f.
d1./d Passage couvert situé à l'intérieur d'un bâtiment ou, à l'extérieur, le long de la façade. La galerie des Glaces du château de Versailles. Galerie marchande.
|| Spécial. Balcons les plus élevés, dans un théâtre. Première, seconde galerie.
|| (Québec) Balcon, couvert ou non, avec ou sans balustrade.
d2./d Lieu où est exposée une collection artistique ou scientifique; la collection elle-même. Les galeries du Louvre, du Muséum.
Par ext. Magasin spécialisé dans la vente d'objets d'art. Galerie de peinture.
|| (Maghreb) Grande surface.
d3./d La galerie: le monde, les hommes considérés comme spectateurs, critiques. Poser, parler pour la galerie.
Loc. Amuser la galerie.
d4./d Passage, couloir souterrain.
|| MINES Ouvrage souterrain servant à la circulation du matériel.
|| Petit chemin que creusent sous terre divers animaux. Une galerie de termites.
d5./d Porte-bagages fixé au toit d'une automobile.

⇒GALERIE, subst. fém.
I. A. — 1. Pièce intérieure ou extérieure (d'un appartement, d'un bâtiment), beaucoup plus longue que large et qui sert de passage, de dégagement ou qui permet de mettre en communication plusieurs pièces d'un même étage. Synon. couloir, corridor, balcon, loggia, véranda. Au premier étage s'étendait une galerie de bois à vieux balustres fendillés dans lesquels s'entortillaient les sarments de la vigne (BALZAC, Œuvres div., t. 3, 1836, p. 134). Dans la galerie vitrée ouvrant sur le jardin (...) les deux chaises du maître et de l'élève préparées, attendaient la leçon prochaine (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 453). À travers une galerie vaste et nue, (...) M. de Brécé conduisit l'avocat (...) dans la salle où le duc Guy (...) avait établi la bibliothèque (A. FRANCE, Anneau améth., 1899, p. 69).
En partic., ARCHIT. Passage de service (intérieur ou extérieur) généralement étroit, pris dans l'épaisseur des murs ou en surplomb, muni d'arcatures portées par des colonnes ou éclairé par de petites fenêtres. Sa triste et sévère façade [d'un château] présentait une courtine portant une galerie à mâchicoulis, denticulée et couverte (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 63). Une colonnade à fûts robustes soutient toute la construction [du Palais des Doges à Venise] et est surmontée d'un second rang de colonnes plus légères, formant une galerie trilobée et à jour (MÉNARD, Hist. B.-A., 1882, p. 37) :
1. À Notre-Dame de Paris, la façade (...) présente, au-dessus des trois portails, une première galerie (...) dont les entre-colonnements sont remplis de statues colossales des rois de Juda. Cette galerie est un véritable portique couvert par un plafond de dalles épaisses. Au-dessus est la galerie de la Vierge, sous la rose; celle-ci est découverte et n'est qu'une terrasse munie d'une balustrade. Une troisième galerie, en manière de portique très-svelte et très-riche, ceint la base des deux tours et les réunit.
VIOLLET 1875, p. 8.
SYNT. Galerie circulaire, extérieure, intérieure; galerie allongée, étroite, haute; galerie inférieure, supérieure; galerie ajourée; galerie à colonnades; galerie à/en arcades, à colonnes; galerie des Rois (de Notre-Dame de Paris).
Tribune située derrière les formerets des voûtes et qui surmonte les bas-côtés et l'abside d'une église. Synon. triforium. Galerie annulaire, de circulation. L'abside de la basilique des saints Jean et Paul, à Rome, présente (...) une galerie à jour, formée d'arcades portées par des colonnes (LENOIR, Archit. monast., 1852, p. 148).
MAR., vx. Balcon en saillie à la poupe d'un navire. Mod. ,,Passage étroit ménagé dans toute la longueur de l'entrepont, entre la muraille intérieure du bâtiment et une cloison`` (BOUILLET, 1859). On doit (...) figurer sur le plan de formes [d'un navire de guerre :] (...) Les amorces de mâts (...) La galerie du commandant, promenoir extérieur pouvant servir d'observatoire au commandant (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t. I, 1892, p. 22).
2. a) Salle vaste, beaucoup plus longue que large, richement décorée qui sert de promenoir et de lieu de réception. Aux fêtes de Versailles, les bijoux des courtisans scintillent à l'envi aux mille lumières de la Galerie des Glaces (METTA, Pierres préc., 1960, p. 10).
b) Salle où se trouvent réunies des collections (de tableaux, d'objets d'art); salle aménagée pour une exposition. Galerie des machines (à l'Exposition de 1889); galerie du muséum. Dans la grande galerie [du Louvre], admiré les Rubens. La figure de la Victoire en pleurs dans l'avant-dernier tableau (DELACROIX, Journal, 1849, p. 294). Ils ont [les impressionnistes] sauf de rares exceptions, exposé toujours à l'écart, dans des galeries particulières où un public restreint les connut (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1904, p. 4) :
2. ... il y a une logique totale du tableau ou du spectacle, une cohérence éprouvée des couleurs, des formes spatiales et du sens de l'objet. Un tableau dans une galerie de peinture, vu à la distance convenable, a son éclairage intérieur qui donne à chacune des taches de couleurs non seulement sa valeur colorante, mais encore une certaine valeur représentative.
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 361.
P. ext. Magasin où sont exposées, pour être vendues, des œuvres d'art. Galerie d'art, de peinture, de sculpture. Il avait inventé le coup de l'Américain, le tableau unique caché au fond d'une galerie (...) le tableau dont il ne voulait même pas dire le prix (...) et qu'il vendait (...) deux ou trois cent mille francs à un marchand de porcs de New-York (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 359). Exposées dans quelques galeries, (...) vendues directement à des amateurs en majorité étrangers, ces vastes séries d'œuvres [des impressionnistes] ont été pour ainsi dire ignorées du public français (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1904, p. 4).
P. méton. Réunion d'objets exposés. Synon. collection. Galerie de peinture, de tableaux, de médailles. Il y aura de bons vins, et je compte sur ma galerie pour vous compenser l'ennui qu'un artiste comme vous pourra éprouver parmi des négociants (BALZAC, P. Grassou, 1840, p. 456). Je visitai les galeries d'histoire naturelle en compagnie d'un des conservateurs qui me décrivait les zoolithes (A. FRANCE, Jard. Épicure, 1895, p. 126).
En partic. Collection ou recueil de portraits de personnages célèbres (d'une même époque, d'un même pays, d'une même profession). Galerie des hommes célèbres, des orateurs (Ac.). Daumier entreprit une galerie satirique de portraits (BAUDEL., Œuvres compl., Crit. artistique, Paris, Gallimard, 1961 [1857], p. 1002).
Galerie d'ancêtres. Suite de portraits littéraires. Brantôme qui faisait une galerie des Dames illustres françaises et étrangères, après y avoir fait entrer Marie Stuart, avait pensé à y mettre Marguerite comme un autre exemple des injustices et des inclémences de la fortune (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 6, 1852, p. 183). J'étais sous le charme de cette vaste galerie de portraits d'après nature, que vous avez publiés sous le titre de Mémoires d'un seigneur russe (SAND, Impress. et souv., 1873, p. 297).
3. Passage couvert (réservé à la circulation piétonnière) aménagé à l'intérieur d'îlots bâtis, autour de jardins intérieurs ou longeant une voie urbaine et bordé ou non de magasins. Synon. arcade. Galerie Montmartre, du Palais-Royal, Vivienne. Je venais d'acheter [un bouquin] (...) aux étalages de l'ami Vaillant, sous les galeries (ARÈNE, Veine argile, 1896, p. 128). Il fit cinq ou six tours sous les galeries éteintes et désertes de l'Odéon, descendit les degrés dans la nuit et prit la rue de Médicis (A. FRANCE, Hist. comique, 1903, p. 33). Je voyais le toit en dos d'âne d'une galerie couverte qui menait du petit au grand lycée (GREEN, Journal, 1943, p. 79).
Galerie marchande. Allée centrale d'un centre commercial (GIOV. 1971).
C'est/ce sont ses galeries (vieilli). Lieux habituellement fréquentés par quelqu'un; parcours qu'une personne a coutume de faire. Aller de Paris à St Cloud, ce sont ses galeries (Ac. 1835, 1878). Il est encore (...) à traîner ses guêtres dans quelque guinche à la barrière de Vincennes; c'est ses galeries ([L'HÉRITIER], Suppl. Mém. Vidocq., t. 2, 1830, p. 213).
En partic. Galerie forestière. Voûte forestière formée par des arbres et des lianes longeant les cours d'eau allogènes des milieux non forestiers, des savanes (d'apr. GEORGE 1970). Synon. forêt-galerie. Parmi les grands arbres de la galerie forestière (...) un prodigieux pandanus, extraordinairement ramifié (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 998).
B. — 1. HIST. Allée longue et couverte qui bordait l'un des côtés des terrains des jeux de paume et où se tenaient les spectateurs; p. méton. les spectateurs eux-mêmes. Galerie d'un jeu de paume; faire juger un coup sous/par la galerie (Ac.).
Vieilli. Faire galerie. Regarder, être un témoin passif. Rabourdin était allé se confiner dans un salon voisin où l'on jouait, et il resta planté sur ses pieds à faire galerie (BALZAC, Employés, 1837, p. 209). Ne vaudrait-il pas mieux, loin de leur parlerie, N'être absolument rien et faire galerie? (POMMIER, Colères, 1844, p. 119).
P. ext. et fam. Ensemble indéterminé de personnes considérées comme spectateurs. Synon. monde, public. Étonner, impressionner la galerie; faire des effets (de qqc.) devant la galerie. Des loustics d'atelier (...) faisaient sourire la galerie en disant un mot plaisant sur la grimace de chaque cadavre (ZOLA, T. Raquin, 1867, p. 84). Il amusait la galerie de ses gasconnades (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 116). Dans ce métier où l'éloquence occupe la galerie, mais où l'entregent fait le reste, il n'y a pas de petites tâches (H. BAZIN, Qui j'ose aimer, 1956, p. 109).
Pour la galerie. Pour faire illusion, pour impressionner. Les orphelines ne posent pas pour la galerie, elles ravaudent tranquillement (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 168). Un romancier (...) me chuchota : « Quel vilain temps! » avec l'attitude et la figure — soignées pour la galerie — d'un homme qui pantèle au bord de l'extase (COLETTE, Cl. ménage, 1902, p. 136) :
3. ... quelle tête aurai-je quand je sortirai enfin de ma solitude d'Aix-en-Provence (...) arborerai-je enfin mon véritable visage, non plus de bagarreur ou de casseur d'assiettes pour la galerie, mais de ce contemplatif que je n'ai jamais cessé d'être...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 185.
2. En partic.
a) Balcon en encorbellement, à plusieurs rangs de spectateurs, sur le pourtour d'une salle de théâtre. Première, deuxième, troisième galerie. En haut (...) à la troisième galerie, autour de la rotonde du plafond (...) des appels et des rires sortaient d'un brouhaha continu de voix (ZOLA, Nana, 1880, p. 1095). Vous donneriez cent sous pour trouver un col de chemise, du dixième rang de fauteuils à la deuxième galerie! (COLETTE, Vagab., 1910, p. 8).
b) P. méton.
Place (dans une salle de spectacle) située dans une des galeries; billet donnant droit à cette place. Elle (...) a pris au bureau une deuxième galerie; j'ai été obligé de la suivre en donnant au contrôleur ma première galerie pour une deuxième (NERVAL, Voy. Orient, t. 1, 1851, p. 41).
♦ L'ensemble des spectateurs occupant les dernières galeries. Quand il [Shakespeare] avait produit à la représentation l'effet qu'il s'était promis, quand la galerie surtout était satisfaite, il est probable qu'il ne s'inquiétait plus de l'opinion des puristes (DELACROIX, Journal, 1860, p. 274). Papa s'était dressé (...) « Je ne comprends pas (...) qu'un théâtre honorable joue de pareilles ordures! » Il y eut des rafales de cris, et, bientôt, de hurlements. « Va-t-en! » clamaient les galeries (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 122).
C. — Domaines techniques
1. Accessoire fixé sur le toit d'un véhicule afin de permettre le transport des bagages, de charges encombrantes. Galerie de toit, d'automobile. Il ne passe que des maraudeurs infâmes, ou des bagnoles à galerie (COLETTE, Ingénue libert., 1909, p. 240).
2. a) Ornement en relief, au bord d'un meuble, d'une étoffe, etc. Châle, guéridon, lit à galerie. Le reste du mobilier était appareillé, une armoire à portes pleines et à colonnes, une commode à marbre blanc cerclé d'une galerie (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 30).
b) Bande de cuivre ou de bronze, devant le foyer d'une cheminée (d'apr. JOSSIER 1881).
c) Bordure placée dans le bassin d'un plat et destinée à maintenir les garnitures dressées autour de la pièce principale (d'apr. MONT. 1967).
II. A. — Passage creusé par l'homme ou certains animaux. Galerie d'écoulement, d'aération; galerie larvaire, de ponte, de mulot. Lorsque la nappe [d'eau] est facilement accessible à flanc de coteau, (...) il est alors plus économique de construire une galerie que de forer un grand nombre de puits pour atteindre la nappe alluviale (COLAS-CAB. 1968) :
4. L'égout a pris aujourd'hui un certain aspect officiel. Les rapports mêmes de police dont il est quelquefois l'objet ne lui manquent plus de respect. Les mots qui le caractérisent dans le langage administratif sont relevés et dignes. Ce qu'on appelait boyau, on l'appelle galerie; (...) on a construit tous les ans huit et même dix mille mètres de galeries, en maçonnerie de petits matériaux à bain de chaux hydraulique sur fondation de béton.
HUGO, Misér., t. 2, 1862, pp. 522-527.
B. — Spécialement
1. MINES. Passage, conduit souterrain (muraillé ou boisé) pour l'exploitation des mines. La section complète d'une galerie muraillée comprend (...) deux piédroits (...) on les recouvre d'une voûte en plein cintre. Un radier (...) les réunit (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 687) :
5. Les ouvriers se séparaient, se perdaient par groupes, au fond de ces trous noirs. Une quinzaine venait de s'engager dans celui de gauche (...). C'était une belle galerie de roulage, à travers banc, et d'un roc si solide, qu'elle avait eu besoin seulement d'être muraillée en partie.
ZOLA, Germinal, 1885, p. 1401.
SYNT. Galerie d'accès, d'allongement, chassante, de direction, d'épuisement, latérale, principale, de traçage, transversale, de retour; creuser, ouvrir une galerie; plafond, sol de la galerie.
P. méton. Équipe de mineurs travaillant dans une galerie. Sa galerie bientôt fut en avance sur les autres, il s'y battait contre la houille d'un élan si farouche, qu'on entendait monter du boyau le souffle grondant de sa poitrine (ZOLA, Germinal, 1885p. 1553).
2. GÉNIE MILIT. ,,Conduit souterrain servant à l'attaque et à la défense des places`` (BACH.-DEZ., 1882). Le boulevard était miné; c'est-à-dire que les Anglais avaient creusé en dessous des galeries dont ils avaient ensuite incendié les étais (A. FRANCE, J. d'Arc., t. 1, 1908, p. 144).
REM. Galérienne, subst. fém. Sous les sombres galeries qui bordent (...) la salle de danse du Casino, se tiennent volontiers des femmes grasses et maquillées (...). On les appelle galériennes, parce qu'elles font galerie. Assises sur des banquettes (...) elles attendent (...) le visiteur (RIGAUD, Dict. arg. mod., 1881, p. 187).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1316 « porche d'église » (doc. ds V. MORTET, Expertise de la cathédrale de Chartres en 1316, p. 8 ds IGLF), seulement m. fr.; 2. 1331 « long passage couvert servant à la circulation, à l'intérieur ou à l'extérieur d'un bâtiment » (L. DELISLE, Actes normands, p. 29 ds IGLF); 3. 1501 galleries (du Hourt) « sortes de loges d'avant-scène (au théâtre) » (Le Livre de conduite du Régisseur et le Compte des dépenses pour le Myst. de la Passion joué à Mons en 1501, éd. G. Cohen, p. 469); 4. 1626 « passage enterré ou souterrain » (D'AUBIGNÉ, Hist. univ., III, 320 ds LITTRÉ). Empr. au lat. médiév. du domaine ital. galeria (dep. IXe s., Anastase le Bibliothécaire ds DU CANGE, dans un cont. profane; 1031, ibid., dans un cont. eccl.), issu par dissimilation ou par changement de suff. de galilaea « porche d'église de monastère » (nombreux ex. ds DU CANGE), emploi fig. de Galilaea, « Galilée » : cette région était considérée dans l'Écriture comme le pays des Gentils par opposition à la Judée, patrie du peuple élu; de même le porche de l'église était l'endroit où se pressait le peuple à convertir par opposition à l'église elle-même. V. COR.; DEAF, s.v. galilée; P. Gardette ds R. Ling. rom. t. 18, pp. 112-115. Fréq. abs. littér. : 2 601. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 3 832, b) 4 421; XXe s. : a) 5 110, b) 2 348. Bbg. Archit. 1972, p. 35, 153, 212. - HOPE 1971, p. 40. - ROMMEL, 1954, p. 24, 62, 69.

galerie [galʀi] n. f.
ÉTYM. 1331; « porche », 1316; ital. galleria, lat. médiéval galeria, p.-ê. altér. de galilea « porche d'église de monastère » (emploi métaphorique du n. pr. Galilée), ou apparenté (Guiraud) au rad. gal- « s'élancer, courir » (→ 1. Gaillard; et aussi Corridor, coursive), avec infl. possible de galerus « bonnet », la galerie étant un passage couvert.
1 Lieu de passage ou de promenade, couvert, beaucoup plus long que large, ménagé à l'extérieur ou à l'intérieur d'un édifice ou d'une salle. || Galerie haute à balustrade. || Galerie qui règne autour d'un bâtiment (→ Caravansérail, cit. 1; engager, cit. 51). Péristyle. || Galerie vitrée. Véranda. || Galerie ouverte, cintrée, voûtée, à arcades. Arcade (A., 2.), portique. || La galerie des Rois de France, au-dessus du portail de Notre-Dame. || Galerie de bois sur la façade d'une maison (→ Établissement, cit. 8). Accourse, balcon, loge, loggia.Galeries le long d'une rue. || Les galeries du Palais-Royal. || La Galerie du Palais, comédie de Corneille dont la scène se passe dans une des galeries extérieures du Palais de Justice, sur laquelle s'ouvraient des boutiques de modes, de libraires. || Galerie à colonnes, ornant un parc, un jardin. || Galerie reliant deux bâtiments.
1 C'est une grande galerie voûtée et enrichie intérieurement d'une colonnade qui règne de droite et de gauche. Vers le milieu de sa profondeur, la voûte s'est brisée, et montre au-dessus de sa fracture les débris d'un édifice surimposé (…) On voit à gauche, en dehors, une fontaine (…) autour de ce bassin, au-devant de la galerie, dans les entrecolonnements, une foule de petites figures, de petits groupes (…)
Diderot, Salon de 1767, Robert, Ruines.
2 On y distinguait très bien, quoique habilement soudés au bâtiment principal par de longues galeries à vitraux et à colonnettes, les trois hôtels que Charles V avait amalgamés à son palais (…)
Hugo, Notre-Dame de Paris, III, II.
3 Au sommet (…) de l'une des tours, de celle qui s'élevait, en entrant, à gauche, il existait une galerie plafonnée qui tournait en même temps qu'un banc circulaire taillé dans le roc (…) Dans cette galerie, la voix, même la plus basse, suivait le circuit des murs et s'entendait d'un bout du cercle à l'autre.
Huysmans, Là-bas, VIII.
Mod. || Galerie marchande (→ aussi ci-dessous, 2.).
Galerie intérieure d'un appartement. Corridor, couloir (cit. 1), vestibule. || Vaste galerie (→ Contigu, cit. 3). || Les galeries du château (cit. 1) de Combourg. || La galerie d'Apollon au Louvre. || La galerie des Glaces du château de Versailles (→ Battre, cit. 25).
4 À cette heure, le château était forcé; les Suisses, qui avaient défendu, pied à pied l'escalier, la chapelle, les galeries, étaient partout enfoncés (…) Les plus heureux étaient les gentilshommes qui, maîtres de la grande galerie du Louvre, avaient toujours une issue prête pour échapper. Ils s'y jetèrent et trouvèrent à l'extrémité l'escalier de Catherine de Médicis, qui les mit dans un lieu désert.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., VII, I.
Spécialt. || Galerie construite ou aménagée en vue d'une exposition, d'un salon. || La galerie des Machines de l'exposition de 1889.
La galerie des Offices à Florence. || Les galeries du Muséum. || Galerie zoologique, paléontologique (→ Coquille, cit. 4).
5 Ce qui le surprit davantage, et qui lui fit le plus de plaisir, ce fut le palais des sciences, dans lequel il vit une galerie de deux mille pas, toute pleine d'instruments de mathématiques et de physique.
Voltaire, Candide, XVIII.
6 Des Frari je me suis rendu à la galerie Manfrini. Le portrait de l'Arioste est vivant. Le Titien a peint sa mère, vieille matrone du peuple, crasseuse et laide (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 174.
Par métonymie. Collection d'objets d'art ou de science dans un musée. || Galerie de tableaux (→ Envahir, cit. 15). || Galerie d'art, de peinture et de sculpture.
Fig. Galerie de portraits : collection de portraits (d'hommes célèbres d'une époque, d'un pays, d'une profession). || Galerie des portraits satiriques de Daumier (→ Exagérer, cit. 8).Spécialt. Suite (de portraits littéraires). || Il y a dans le Port-Royal de Sainte-Beuve une étonnante galerie de portraits des jansénistes du XVIIe siècle.
7 Je dois recueillir aussi un volume de prose composé d'artifices biographiques et littéraires insérés dans des revues; mais ce n'est pas une composition suivie, c'est une galerie de portraits.
Sainte-Beuve, Correspondance, 209, 18 déc. 1831.
8 Dans la romantique galerie des amants célèbres, Liszt et Marie d'Agoult ont leur place exceptionnelle.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 328.
Au plur. || Galeries, nom donné à de grands magasins. || Les Nouvelles Galeries. || Les Galeries Lafayette.
2 Magasin où sont exposés des objets d'art en vue de la vente. || Exposition des dernières toiles d'un peintre à la galerie X. || Les galeries de la rive droite, de la rive gauche, à Paris (→ Exposition, cit. 4).
3 (D'abord terme de jeu de paume [1555 in Petiot], désignant l'allée couverte d'où l'on regardait les joueurs). Emplacement réservé aux spectateurs; les spectateurs eux-mêmes. || La galerie retentit d'applaudissements. || Consulter la galerie sur un coup litigieux. || Une nombreuse galerie suivait le championnat de bridge.
9 Ceux qui rapportent tout à l'opinion ressemblent à ces comédiens qui jouent mal pour être applaudis, quand le goût du public est mauvais : quelques-uns auraient le moyen de bien jouer, si le goût du public était bon. L'honnête homme joue son rôle le mieux qu'il peut, sans songer à la galerie.
Chamfort, Maximes et pensées, Sur la dignité du caractère, XXXI.
(1901). Par métonymie. Ensemble des spectateurs (d'une réunion sportive, notamment d'un match de rugby). || Jouer pour la galerie (en cherchant l'exploit personnel spectaculaire).
Par ext. Le monde, l'opinion. Auditoire, monde, public, spectateur, témoin. || Parler, poser pour la galerie. — ☑ Loc. fam. Amuser la galerie (→ Éreintage, cit.). || Se préoccuper de l'opinion de la galerie (→ Figure, cit. 14.3). || Ne vous inquiétez pas de la galerie.Il ne pense qu'à étonner, qu'à épater la galerie.Pour la galerie : aux yeux du monde (mais pas en réalité). || Il fait ça pour la galerie.
10 Et personne ne m'ôtera de l'idée, d'ailleurs, que ton Jaurès, il plastronne pour la galerie ! Dans le fond, il sait aussi bien que moi que les jeux sont faits !
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 146.
11 Il faut palabrer, parader, gesticuler, impressionner la galerie (…)
Paul Léautaud, le Théâtre de M. Boissard, XXII.
Loc. fig. (Vx). Faire galerie, rester passivement en spectateur.
4 (1501). Dans un théâtre, Balcon à encorbellement, à plusieurs rangs de spectateurs. || Premières, secondes galeries. Paradis, poulailler.Dans une église, Sorte de tribune continue sur le pourtour intérieur. Jubé, tribune, triforium.
Par métonymie. Place de galerie.
11.1 Préférez-vous une galerie de face… les meilleures places de toute la salle…
Ch. Paul de Kock, la Grande Ville, t. I, p. 165 (1842).
Mar. anc. Balcon saillant en dehors du couronnement d'un navire.
5 Structure métallique fixée sur le toit d'une voiture, destinée à recevoir des bagages, des colis. || Mettre, fixer des bagages sur la galerie d'une automobile. Porte-bagages.
11.2 Je la revois, descendant devant son immeuble avenue de Choisy et attendant que je décroche les tendeurs qui bloquaient son bagage au milieu du nôtre sur la galerie chromée.
Hervé Bazin, Cri de la chouette, p. 253.
Devant de foyer (d'une cheminée).
Ensemble d'ornements se présentant en relief, en rebord (sur un édifice, un meuble, une lampe, une étoffe). || Galerie de fenêtre sculptée.
12 Sur cet extérieur règnent encore d'autres ornements placés d'ordinaire à l'intérieur des édifices gothiques, comme rudentures, modillons arabes, soffites à nimbe, galeries à colonnettes, à ogives, à trèfles, ménagées dans l'épaisseur des murs.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 197.
6 (1626). Passage souterrain ou simplement solidement couvert, pratiqué par l'assiégeant pour s'approcher d'une place. Sape.
(Mines). Passage souterrain muraillé ou simplement boisé permettant l'exploitation d'une mine. Bovette (régional), 2. bure, descenderie, taille, travers-banc. || Galerie d'épuisement, de recette, d'aération (aérage), de roulage (→ Étai, cit. 1). || Galerie d'écoulement ou galerie des eaux. Albraque. || Éboulement (cit. 1) dans une galerie. || Galeries latérales (→ Exploiter, cit. 1). || Construction d'une galerie. Boisage, brandissage, châssis, étrésillon, palplanche.
13 C'était une belle galerie de roulage, à travers banc, et d'un roc si solide, qu'elle avait eu besoin seulement d'être muraillée en partie.
Zola, Germinal, I, III.
Passage souterrain. Boyau, tunnel. || Galeries dans une cave, dans un égout. || Galeries d'une nécropole. Catacombe (cit. 1 et 3). || Galerie pour l'écoulement des eaux.
14 L'égout a pris aujourd'hui un certain aspect officiel (…) des mots qui le caractérisent dans le langage administratif sont relevés et dignes. Ce qu'on appelait boyau, on l'appelle galerie (…) on a construit tous les ans huit et même dix mille mètres de galeries, en maçonnerie de petits matériaux à bain de chaux hydraulique sur fondation de béton.
Hugo, les Misérables, V, V et VI.
Petit chemin souterrain creusé par divers animaux (rongeurs, insectivores…). || Galeries de taupe, de mulot. || Les galeries d'une taupinière, d'un terrier.
COMP. Forêt-galerie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • galerie — GALERÍE, galerii, s.f. 1. Coridor subteran în formă de tunel care permite accesul minerilor la zăcământ şi îngăduie executarea lucrărilor miniere. 2. Canal subteran de comunicaţie care face legătura între două puncte ale unei lucrări hidrotehnice …   Dicționar Român

  • galerie — GALERIE. s. f. Certain lieu d une maison beaucoup plus long que large, pour se promener à couvert. La galerie du Louvre. faire une galerie. se promener dans une galerie. la galerie du Palais. une galerie de peintures. Il se prend quelquefois pour …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Galerie S — wurde am 3. Mai 1962 von Ben Wagin in Berlin eröffnet. Der Name, Galerie S stammt von ihrer ersten Location am Studentenwohnheim, Siegmunds Hof. Hier stellte Wagin zunächst Berliner Künstler aus, bald jedoch avancierten die Ausstellungsräume der… …   Deutsch Wikipedia

  • Galerie — (von italienisch galleria „langer Säulengang“) bezeichnet: Galerie (Kunst), für Ausstellungen von Kunstwerken der Bildenden Kunst genutzten Räumlichkeiten Galerie (Architektur), länglicher Raum mit zahlreichen Lichtöffnungen an der/den… …   Deutsch Wikipedia

  • Galerie W — is a contemporary art gallery in the Montmartre district of Paris. OriginGalerie W was founded by Eric Landau 1999, and is co directed by his partner Isabelle Euverte. It represents Troy Henriksen, Miss Tic, Gary Farrelly and the deceased nouveau …   Wikipedia

  • Galerie ML — (Марсель,Франция) Категория отеля: Адрес: 21 rue de la République, 13002 Марсель, Франци …   Каталог отелей

  • Galerie — Sf umlaufender Gang, Kunsthandlung, Rang (usw.) std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus it. galleria oder frz. galerie Säulengang , wozu metonymisch Gemäldesammlung nach den in solchen Gängen aufgehängten Bildern. Das Wort geht vermutlich (mit… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Galerie — Galerie: Das Fremdwort wurde als Terminus der ‹Garten›baukunst im 16. Jh. aus it. galleria (entsprechend frz. galérie) »langer, bedeckter Säulengang« entlehnt; dann auch übertragen verwendet, so vor allem für einen mit Kunstschätzen reichlich… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Galerie — Galerie, s. Gallerie …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Galerīe — (Gallerie), langer, schmaler Raum eines Gebäudes, der als Gang oder zur Ausstellung von Kunstwerken dient; daher auch jede Sammlung von Kunstwerken (vgl. Museum), besonders Gemäldesammlung (Gemäldegalerie, s. Kunstsammlungen). – Im Theater heißt… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.